spot_img

Pierre Dréossi : « Tout le monde au FC Metz donne 100% et peut-être plus »

De retour de la commission de discipline en compagnie de Georges Mikautadze, Pierre Dréossi et le FC Metz n’en ont pas terminé pour autant. Le directeur du football des Grenats est revenu sur le match face au Stade Rennais, les prochaines rencontres, mais aussi sur la saison prochaine avec un seul mot d’ordre : le maintien en Ligue 1. Entretien.

Les supporters du FC Metz, le club lui-même, Pierre Dréossi ou encore Georges Mikautadze peuvent souffler. À la sortie de la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel, ce lundi soir, le constat est simple : le carton rouge attribué ce week-end au Géorgien est annulé (mais ce dernier s’en sort tout de même avec un carton jaune). « Une fois que l’arbitre a reconnu, après avoir revisionné les images, que l’expulsion n’était pas légitime, Georges et moi avons dit qu’on était d’accord sur cette analyse, rigole Pierre Dréossi. Ça a duré très peu de temps. En tout cas, on est content que la raison a eu raison. »

Les regrets face au Stade Rennais

Cette décision intervient après une rencontre plutôt lunaire entre le FC Metz et le Stade Rennais (2-3) lors de la 32e journée de Ligue 1. « C’est dommage, parce que ce match, on méritait de le gagner, admet le directeur du football du FC Metz. On a perdu beaucoup de matchs à domicile, mais souvent avec peu de chance de les gagner, là, on a fait un vrai match. On a eu cette occasion de Papa Diallo, quelques minutes avant ce penalty … discutable, on va dire. On a beaucoup de regrets sur ce match, mais il faut effacer ».

La page semble tournée, enfin presque, mais nul autre choix. « Les joueurs sont obligatoirement passés à autre chose, développe-t-il. On n’a pas le choix. On sait depuis le mois d’août qu’on va se battre jusqu’à la dernière journée pour aller chercher quelque chose ». Pour cela, il ne reste plus que deux rencontres : le déplacement à Strasbourg ce dimanche (21h) et la réception du Paris Saint-Germain dans une semaine. Ensuite, il faudra s’attarder sur le classement pour savoir, si oui ou non, le FC Metz devra passer par les barrages afin de sauver sa place dans l’élite.

En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’on ne pourra pas nous reprocher, le staff, les joueurs et l’ensemble du club de se battre jusqu’au bout avec les moyens qui sont justes justes pour la Ligue 1.

Pierre Dréossi, directeur du football du FC Metz

Le spectre de la saison prochaine

L’an dernier déjà, le FC Metz a dû attendre avant de valider sa montée en Ligue 1. Une attente qui a eu des conséquences sur les préparatifs de la saison, notamment en termes de mercato. Cette fois encore, l’anticipation ne sera pas forcément au rendez-vous. « Non, pour l’instant, il n’y a pas de discussions, avoue Pierre Dréossi au moment d’évoquer de potentielles prolongations de contrats. Quand on est focus, on est focus. L’objectif est tellement important qu’on reste là-dessus. Dans quelques semaines, on pourra ouvrir les dossiers où, oui bien sûr, on a déjà travaillé dessus, mais sur lesquels on est resté très soft ».

Pour rappel, Marc-Aurèle Caillard, Warren Tchimbembé, Kévin N’Doram et Ismaël Traoré sont en fin de contrat en juin prochain, sans oublier les options d’achat liées aux prêts de Georges Mikautadze et Didier Lamkel Zé. Patience, en espérant ne pas réitérer les erreurs de cette saison.

Toute l’actualité du FC Metz est à retrouver dans le Graoully Mag, tous les lundis et les jeudis à 18h30.

Emeric Guillaume
Emeric Guillaume
Journaliste Reporter d'Images

plus de contenus du même auteur

Nos derniers reportages