Mobilité : l’Eurométropole lance son réseau de bornes de recharge

D’ici 2050, le Plan Climat-Air-Energie Territorial (PCAET) espère diminuer de 84 % l’empreinte carbone des transports. Pour cela, l’Eurométropole de Metz va développer un réseau de bornes de recharge pour véhicules électriques. À l’issue d’un appel public à initiative privée, c’est l’UEM, opérateur historique et acteur majeur de l’électromobilité en Moselle, qui a été sélectionné. Ce mardi matin, les deux entités ont ensemble inauguré le lancement de ce réseau nommé Connect&Go.

C’est la toute première d’une longue série. Avec la place de plus en plus importante que prend la voiture électrique dans le paysage automobile français, presque 17 % de part de marché en 2023, le développement de bornes de recharge est devenu indispensable.

Une borne par commune

Pour cela, l’UEM va déployer à terme 300 stations soit 600 points de recharge sur l’Eurométropole. Fin 2025, elle devrait en compter déjà deux tiers. Au coeur de ville, l’objectif fixé est d’avoir une borne tous les 300m, puis une tous les 500m dans les quartiers environnants et enfin une par commune dans la couronne. Les territoires ruraux ne seront pas oubliés.

Des prix bloqués jusqu’à fin 2025

Si trois types de bornes existent, les prix eux seront partout les mêmes. À noter, que la fabrication, supervision et maintenance de ces bornes sont entièrement françaises et l’énergie produite, 100 % verte. À savoir que si vous êtes demandeurs d’une borne comme celle-ci près de chez vous ou sur un emplacement précis, vous pouvez déposer votre avis sur un site internet dédié.

Jean MILON
Jean MILON
Journaliste Reporter d'Images. Présentateur de Moselle Info et de l'émission "Le Rendez-Vous Eco".

plus de contenus du même auteur

Nos derniers reportages