Économie : Cora, une réorganisation polémique

0
Enseignes à bas prix, e-commerces, nouvelles habitudes de consommation, les hypermarchés sont en crise. Entre 2011 et 2019 l’enseigne Cora France a subit une perte de 19% de son chiffre d’affaire. Face à cette situation, la direction a demandé à une partie de ses employés d’accepter plus de polyvalence et de flexibilité. Sur les 61 magasins Cora, 9 sont situés en Moselle.

Cette réorganisation du travail permettrait, selon la direction, de ne pas supprimer de postes. Cependant 1077 salariés en France, soit 15% du personnel concerné, refusent ce nouvel avenant à leur contrat de travail, au risque de se voir licencier pour motif économique. 

C’est ainsi qu’une hôtesse de caisse pourra être affectée aux rayons en cas de besoin, avec des horaires annualisés et variant selon l’activité de la semaine. Cette polyvalence et cette flexibilité sera accompagnée d’une prime et de formations. La CGT n’accepte pas ces nouvelles conditions.

On écoute Sophie Didoune, référent CGT chez Cora en Moselle

 

Jointe par téléphone, la direction confirme vouloir reprendre les négociations afin de trouver un compromis avec les salariés concernés. Les négociations se poursuivront durant tous le mois de février afin d’éviter le maximum de supression de postes.

Partager

À propos de l'auteur

Journaliste Reporter d'Images Après des études d’histoire et d’ethnologie, Gaële se forme à la vidéo. Un diplôme (DESS) en réalisation de documentaires et des stages dans différentes structures (Boite de prod’ pour Arte, Opéra du Rhin, télévision de Strasbourg...) la mènent à la pratique du journalisme. Elle fait ses débuts en 2007 à TV3V, une télévision locale alsacienne, avant de rejoindre Mirabelle TV et sa région natale à la création de la chaîne en 2010. Journaliste reporter d’images, elle s’intéresse à tous les sujets qui font la vie du territoire : initiatives, économie, environnement, solidarité, culture...

Les commentaires sont fermés.