spot_img

Metz Marathon : l’association se joint à Belhaddad pour démentir le « montage »

Après l’ancien adjoint aux sports, Belkhir Belhaddad, au tour de l’Association Metz Marathon d’apporter un droit de réponse aux propos du maire de Metz.

Quelques jours après les déclarations de François Grosdidier sur notre antenne, concernant la tenue du Marathon de l’Eurométropole de Metz en 2025 et son annulation en 2024, associations et anciens responsables se sont exprimés pour apporter un droit de réponse. Justifiant l’annulation du marathon cette année, le maire de Metz et président de l’Eurométropole avait estimé que les structures actuelles n’ont pas de projet viable pour la tenue de l’édition et que, par le passé, l’organisation était bancale : « on passait par un montage très contestable » où la municipalité précédente devait verser une subvention « substantielle » à une « association écran », « pour s’acheter une prestation d’une société commerciale ».

« Pas d’association écran »

« Contrairement aux suppositions de Monsieur Grosdidier qui semble avoir une drôle de conception du monde associatif, cette structure (l’Association Metz Marathon, ndlr) n’est pas une association écran qui servirait à faire transiter une subvention à une société privée dans le but de se soustraire des règles du marché public. Ces accusations indignes illustrent le manque de considération pour les bénévoles qui sont engagés au sein de cette association qui […] permettaient à la ville de disposer de l’un des plus beaux marathons de France« , dit l’Association Metz Marathon.

L’association rappelle aussi recevoir une subvention de 100 000€ par l’Eurométropole, « moins de 30% du budget global de la manifestation » qui ne sert pas une société privée mais paye « de nombreux prestataires indispensables », comme le transport, la communication, les secours ou le barriérage. Des prestataires qui « font l’objet de mise en concurrence » alors que « les associations ne sont pas soumises aux règles des marchés publics ». Les sociétés privées qui ont été choisies par le passé, l’ont été « suite à une mise en concurrence » et perçoit une « rémunération, non pas par la subvention de l’Eurométropole, mais sur une partie du financement privé » de la course.

« L’opposition n’avait rien trouvé à redire pendant deux mandats »

Ce droit de réponse avait aussi été apporté lors d’une conférence de presse par le député RE Belkhir Belhaddad, ancien adjoint aux sports de la municipalité de Dominique Gros. Celui-ci avait été ciblé par le maire actuel : « C’était la pratique de M. Belhaddad, pas la nôtre ». Ce dernier évoque « de l’injustice et de l’incompréhension » : « l’association Metz Marathon qui est dépositaire de cet événement depuis de longues années avait encore les moyens de le faire cette année malgré les problèmes de gouvernance ».

L’ancien adjoint estime que « certains des adjoints de M. Grosdidier aujourd’hui étaient dans l’opposition pendant deux mandats et n’ont jamais rien eu à redire sur le montage qui avait été mis en place en confiant une délégation de service public à une association dépositaire de cet événement, et qui, elle-même, choisi ses prestataires avec un appel d’offres ». Un montage que « vous retrouvez dans de nombreuses villes qui organisent un événement de ce genre », un montage « que la municipalité a préféré dès la première édition car nous voulions que ce soit les bénévoles qui organisent ce marathon ».

Jonathan Vaucher
Jonathan Vaucher
Journaliste Reporter d'Images. Présentateur de l'émission "Pixel Perfect".

plus de contenus du même auteur

Nos derniers reportages