Le « Grand Est Mondial Air Ballons » remplacé par « Enenvol »

Enenvol a présenté la première édition du tout nouveau rassemblement de montgolfières, qui remplace le Grand Est Mondial Air Ballons. L’évènement, désormais géré part le groupe ABC, se déroulera du 25 juillet au 3 août 2025.

Dans un communiqué publié le 25 juin dernier, Philippe Buron Pilâtre annonçait l’échec de la vente du Grand Est Mondial Air Ballons. Le Groupe ABC, initialement repreneur, s’est finalement rétracté et a décidé de créer son propre événement : Enenvol. « Notre volonté est de faire beaucoup plus qu’une simple réunion de ballons », s’exprime Stéphane Bourguignon, directeur du Groupe ABC.

Pendant ces dix jours, en plus du rassemblement de montgolfières, les visiteurs pourront retrouver des tas d’autres activités : spectacles, concerts gratuits, festival, labyrinthe de maïs, escape game, paintball, activités liées à l’aéronautique, ferme pédagogique et vente de produits locaux. Gratuites pour la plupart, certaines activités sont tout même vouées à être payantes, tel que le festival de musique, qui « se tiendra en quatre dates, avec des grosses têtes d’affiche. »

« L’objectif est d’augmenter l’ampleur de l’événement d’année en année, à partir de 2026. Nous souhaitons investir sur la base pour qu’elle devienne une zone de loisirs, d’avril à novembre. » Le groupe investit 300 000 euros pour les infrastructures la première année, « pour que le site puisse prendre une certaine envergure ».

L’événement rassemblait de nombreux bénévoles. Un modèle qui ne convient pas au nouveau gérant : « Notre volonté à nous est de travailler avec des personnes rémunérées, et non plus des bénévoles. »

Un nouvel événement, en conflit avec l’ancien

Après l’échec de la vente du Grand Est Mondial Air Ballons, l’ancien gérant Philippe Buron Pilâtre annonçait que des actions en justice étaient en cours. « Il y a un conflit avec l’ancien gérant suite à l’échec de la vente. Nous sommes actuellement en discussion, mais il n’y a rien d’autre que cela à l’heure actuelle », commente le directeur du Groupe ABC. « Il a fait quelque chose d’extraordinaire pendant des années. Je ne peux que lui dire bravo. »

« Nous souhaitons que les pilotes s’y plaisent, qu’on ait un plateau international heureux et qualitatif. Accueillir les gens correctement, que le public s’y retrouve. Pas d’embouteillage, une restauration de qualité, un magnifique show de ballons, qu’il puisse y avoir une animation qui soit agréable et surtout que les personnes repartent avec le sourire. Pour la première édition, si on arrive à avoir un comptage à 300 000 personnes sur les dix jours, ce sera formidable », conclut Stéphane Bourguignon.

plus de contenus du même auteur

Nos derniers reportages