spot_img

La ville de Metz dévoile ses porteurs de la flamme olympique

À 186 jours de l’ouverture des Jeux Olympiques de Paris 2024, la ville de Metz dévoile les quatre porteurs de la flamme olympique lors de son passage dans la capitale mosellane le 27 juin prochain.

  • Sylvain Kastendeuch, ancien footballeur international né à Hayange, il débute sa carrière à Metz. Il passe par Saint-Etienne et Toulouse avant de terminer sa carrière avec les grenats de 1994 à 2001.
  • Sarah Bouktit, actuelle pivot de Metz Handball. La jeune handballeuse de 21 ans revient tout juste du championnat du monde avec une médaille d’or en Equipe de France. Son contrat avec Metz Handball court jusqu’en 2026.
  • Marie-Jo Brunet, présidente de Metz Gym, actuellement le plus grand club de gymnastique de France en nombre d’adhérents (1800). Elle est engagée depuis l’âge de 16 ans dans différentes associations sportives mosellanes.
  • Jean-Marie Donatello, fondateur et président depuis 1998 du club handisport de Moulins-les-Metz. Victime d’un accident de ski de fond en 1988, il fait la rencontre de deux personnes en situation de handicap qui le poussent à s’investir. Il fait aussi partie du Comité Directeur du comité régional handisport Grand-Est.

Leurs déclarations auprès de la ville de Metz :

Sylvain Kastendeuch : « Je pourrais faire briller les jeux parce que tout au long de ma carrière de sportif de haut niveau dans le football, j’ai prôné le fair play et les valeurs de l’olympisme en ne récoltant ni carton rouge sur un terrain, ni suspension, et en étant un capitaine d’équipe très soucieux du respect de ses coéquipiers, de ses adversaires et des arbitres« .

Sarah Bouktit : « En tant qu’athlète on travaille tous les jours un peu plus pour participer à ces jeux et les faire briller avec le plus de médailles possibles et j’aimerai apporter à la France la plus belle des médailles« 

Marie-Jo Brunet : « Œuvrer pour le sport à titre professionnel était une évidence que j’ai concrétisée en intégrant le corps des professeurs de sport du ministère des sports« .

Jean-Marie Donatello : « En 1998, je vais créer, avec 11 autres mordus de la pratique partagée, un Club qui portera le nom de MMH (Moulins-Lès-Metz Handisport) avec une vitrine de la pratique du tennis de table Handisport de haut niveau« .

Retrouvez l’intégralité de leurs messages sur le site de la ville de Metz.

plus de contenus du même auteur

Nos derniers reportages