La tête dans les étoiles avec la journée des astéroïdes

Le dimanche 30 juin, c’est la journée des astéroïdes. A cette occasion, un salon était organisé au Luxembourg. Une événement qui a attiré des participants de tous les âges et de toutes les nationalités.

Guillaume Trap est Mosellan. Mais chaque jour, il passe la frontière au Luxembourg pour conseiller la Fondation Jeunes Scientifiques. Présent lors de la journée des astéroïdes, il anime un atelier où les participants doivent reconstituer le système solaire. Une reconstitution parfois compliquée.

Deux jeunes luxembourgeoises essaient depuis plusieurs d’échanger pour ordonner les objets du quotidien. « Nous avons fait un exercice tout à l’heure où elle savent que si la Terre a la taille d’un ballon de basket, alors mars aura celle d’un ballon de handball », explique Guillaume Trap, Conseiller scientifique pour la Fondation Jeunes Scientifiques Luxembourg.

« On sait que Jupiter est la plus grande planète, mais c’est difficile à évaluer », répond l’une des deux. Elle continue : « Avant, nous avons fait un exemple oui, où on était répartis dans la salle et c’était plus simple. Mais ça reste difficile de se représenter les tailles et de se repérer dans l’espace ».

Le salon, organisé au 3ème étage de l’emblématique cercle cité du Luxembourg, a attiré des centaines d’enfants ce week-end. Toujours plein d’imagination, ils ont exprimé leur intérêt pour l’espace de différentes manières… dessins, constructions en briques ou encore réalité virtuelle. Le premier pas vers un avenir certain.

Amélia 4 an, soude un circuit électronique. « Je veux être astronaute », nous lance-t-elle. Des missions spatiales à la rencontre des astéroïdes sont programmées jusqu’en 2035, notamment par l’Agence Spatiale Européenne, venue aussi présenter son travail.

« Chaque épisode est digne d’un épisode d’Indiana Jones. Pour nous c’est l’occasion de montrer aux jeunes comment se font ces missions. La notion de la persévérance, du travail à long terme, du travail en équipé. Et chaque image nous procure du bonheur qu’on essaie de transmettre aux jeunes lors de la journée des astéroïdes », raconte Patrick Michel, astrophysicien.

Un journée à la découverte de l’espace pour qu’adultes comme enfants puisse garder la tête dans les étoiles.

plus de contenus du même auteur

Nos derniers reportages