spot_img

Vie citoyenne : 1 400 jeunes messins peuvent désormais voter

Ce mercredi a l’hôtel de ville de Metz, 1400 jeunes étaient invités pour recevoir leur carte électorale. Seulement une cinquantaine d’entre eux étaient présents, un nombre qui pointe le désintérêt des nouvelles générations pour l’acte citoyen.

Pour certains, il ne s’agit qu’un bout de papier, mais pour d’autres, cette carte aux couleurs de la république représente bien plus. « Elle représente l’avenir, l’avenir de notre pays« , déclare Paul, sa carte entre les mains.

La remise au cœur de l’hôtel de ville, lieu d’exercice de la démocratie incite les jeunes au vote. François Grosdidier, le maire de la ville et maître de cérémonie, rappelle que « c’est l’occasion de leur expliquer que des hommes sont morts pour qu’on puisse voter. Comme dit Churchill, la démocratie est le moins pire des régimes politiques. C’est aussi pour leur rappeler que lorsqu’on n’est pas d’accord avec un gouvernement, on peut voter pour changer nos représentants « .

Le tout dans un département où l’abstention était de 28% pour la présidentielle de 2022, soit le pourcentage le plus élevé de la région Grand-Est. Pire encore, la Moselle était le deuxième département après la Seine-Saint-Denis a obtenir le plus gros taux d’abstention pour les élections législatives de 2022 (60,3% en Moselle derrière 63,3% pour la Seine-Saint-Denis).

Mais les quelque 50 jeunes présents ce jour se disent motivés. « Il y a des pays où on ne peut pas voter librement, puis c’est une manière de faire partie de la société« , nous explique Lina. Simon lui, y voit la possibilité « de choisir les représentants, ces hommes qui auront le pouvoir de faire changer les choses« .

Quelles que soient leurs motivations, tous pourront s’inscrire sur les listes électorale grâce à leur nouvelle carte. La première échéance qui leur permettra de passer dans les urnes, ce sera lors des élections européennes en juin 2024.

Retrouvez toutes nos informations sur Moselle.tv

plus de contenus du même auteur

Nos derniers reportages