spot_img

Face à Montpellier, le FC Metz s’effondre une nouvelle fois

Le FC Metz s’incline lourdement sur la pelouse de Montpellier (3-0) dans le cadre de la 22e journée de Ligue 1. Le maintien s’éloigne pour les Grenats au fur et à mesure des rencontres face à des concurrents directs.

Dans cette lutte face à un concurrent, László Bölöni décide de reconduire la même composition que face à l’Olympique de Marseille (1-1) ou presque. Seul changement, Joseph N’Duquidi vient remplacer Kévin N’Doram, blessé. Alors que l’on s’attend à un sursaut, le FC Metz réalise une entame catastrophique et concède l’ouverture du score. Jordan Ferri trouve en profondeur Issiaga Sylla sur la gauche dans la surface qui vient tromper Alexandre Oukidja malgré l’angle fermé (3e, 1-0). Comme souvent, c’est à réaction que le FC Metz tourne. Georges Mikautdze, dont l’envie de marquer a été mis en avant en conférence d’avant-match, à l’occasion de briller. Mais la course du Géorgien depuis le milieu de terrain, servi par Lamkel Zé, est stoppée par Joris Chotard (12e). De son côté, à l’instant passeur, Didier Lamkel Zé se mue en buteur. L’attaquant est lancé dans la surface, se défait d’Hefti et trompe Benjamin Lecomte d’une frappe croisée, mais le but du numéro 11 est annulé pour une position de hors-jeu (17e). Le match continue de s’animer avec des occasions de part et d’autre, mais ni Silvan Hefti (20e), ni Mousa Tamara (33e) ni Joris Chotard (37e) pour Montpellier ne font le break. De l’autre côté, Mikautadze (28e) ou encore Sadibou Sané, sur un corner de Lamine Camara (44e) ne parviennent à égaliser pour le FC Metz qui repart au vestiaire avec un léger retard au tableau des scores.

Les périodes se suivent et se ressemblent pour les Grenats. Quelques minutes après le coup d’envoi de la seconde période, Téji Savanier fait parler ses qualités sur corner. Après avoir semé Christophe Hérelle, Modibo Sagnan catapulte le ballon de la tête au premier poteau et fait le break (50e, 2-0). Les changements de László Bölöni ne parviendront pas à inverser la tendance dans cette rencontre. Georges Mikautdze, lui, butte une nouvelle fois sur Lecomte (71e). Comme si tout n’allait déjà pas mal, Cheikh Sabaly fait parler de lui après son entrée en jeu, en mal. Sur coup franc, l’ailier repousse le centre de Savanier de la main. Penalty pour les Montpelliérains que transforme le capitaine du MHSC (3-0, 86e). Dans sa lutte pour le maintien, Metz s’effondre une nouvelle fois et voit ses concurrents directs s’éloigner de la zone rouge.

On n’a pas aimé

  • l’ouverture du score précoce : une nouvelle fois, le FC Metz s’illustre par sa passivité. Habitué aux ouvertures du score rapide, Metz n’aura mis que trois minutes pour être mené grâce à la réalisation de Sylla (3e). Une situation qui ne peut durer dans cette course au maintien déjà difficile.
  • la sortie sur blessure de Lamkel Zé : le Camerounais était dans son match face à Montpellier. Malheureusement, le numéro 11 est sorti sur blessure, touché à l’épaule. Évidemment, tout le monde espère que cela sera sans gravité tant il a déjà montré son importance dans cette équipe.
  • Les Grenats s’enfoncent dans la relégation : longtemps sauvé par le classement et les résultats de ces concurrents directs, le FC Metz voit aujourd’hui tout le monde s’éloigner. D’autant que le marathon face aux « moins bien classés » arrive à son terme bientôt et les Grenats n’ont récolté aucun point.
Emeric Guillaume
Emeric Guillaume
Journaliste Reporter d'Images

plus de contenus du même auteur

Nos derniers reportages