Thionville : la Clinique Sainte Elisabeth, toute une histoire

Situé dans l’hyper-centre de Thionville, la clinique Sainte Elisabeth fait, depuis plus d’un siècle, partie du paysage. A la fin du mois de janvier, la structure de type EHPAD déménagera dans de nouveaux locaux situé à Yutz, abandonnant ainsi le bâtiment originel, un lieu chargé d’histoire.

C’est en 1908, en pleine période d’annexion, que cette clinique ouvre ses portes. Le terrain, offert par la mairie à l’Abbé Liebe, accueille après 4 ans de travaux un centre destiné à l’accueil des voyageurs et des sans-abris. Les soeurs de la congrégation de Saint-Charles, viennent aider l’abbé à prendre en charge les pensionnaires.

Un an après l’ouverture de ce centre, le 14 octobre 1909, l’Empereur allemand Guillaume II et son gouvernement autorise l’ouverture d’une chapelle, toujours visible de nos jours. « les vitraux ont pour la plupart été offerts par des familles de donateurs » nous explique Patrick Lstiburek, le directeur de la clinique.

En 1914 alors que la première guerre mondiale éclate, le centre d’accueil se transforme malgré lui en hôpital de guerre et accueille les blessés du front.

En feuilletant les archives de la clinique, c’est un pan entier de l’histoire local qui s’offre au lecteur. Transformé en clinique au milieu des années 20 puis en foyer de jeunes filles, les transformations du lieu n’ont jamais fini de faire évoluer l’utilité du bâtiment.

Une mine d’information dans les archives

Les différents carnets d’admissions des périodes de guerre représentent une mine d’information sur les pratiques médicales et administratives de l’époque. En 1940, au début de la seconde guerre mondiale, les patients de la clinique évacuent durant deux mois la clinique, alors occupée par les soldats de l’armée allemande. A leur retour, quelques semaines plus tard, les soeurs et les patients retrouvent un hôpital en partie pillé de son matériel par les soldats ennemis.

Dans un journal tenu par l’une des soeurs supérieures en charge de la clinique durant la seconde guerre mondiale, est relaté toute la difficulté, pour les soeurs, de continuer leurs actions pendant l’invasion allemande en 1940.

Dans les années 60 s’opèrent les premières grandes transformations hospitalières de Sainte Elisabeth et jusqu’en 1986, la clinique développe une activité chirurgicale… Mais les grandes réformes médicales des années 80 et 90 auront eu raison de cette orientation. « A partir de 1986, les réformes voulaient que nous ayons le double de nos effectifs, ce qui n’était pas supportables financièrement pour nous » explique Patrick Lstiburek. Dépassé par ces nouvelles réformes, le choix est alors fait d’abandonner l’activité chirurgicale au profit d’une activité essentiellement médicale.

D’ici quelques semaines, le bâtiment original de la clinique sera abandonné au profit d’un nouveau complexe entièrement neuf et mieux adapté à son activité. Situé en plein coeur de Yutz, la nouvelle clinique Sainte Elisabeth  débutera sa nouvelle installation de zéro, mais son histoire, elle, ne fera que continuer.

 

Tim GIRARD
Tim GIRARD
Journaliste histoire et patrimoine. Présentateur de l'émission Destination MOSL

plus de contenus du même auteur

Nos derniers reportages