Des boutiques dans un appartement, la nouvelle tendance

À Metz, cachés derrière les façades des immeubles du centre-ville, on retrouve de plus en plus d’appartements aménagés en salon de coiffure, en boutique de prêt-à-porter ou encore en institut de beauté. Un concept qui se développe de plus en plus.

Bienvenue chez vous. Les boutiques « appartements » ont le vent en poupe. Et ce n’est pas Margaux Poulet, installée au 3ème étage d’un immeuble avenue Leclerc de Hauteclocque à Metz, qui vous dira le contraire. Dans son concept store, elle vend vêtements, bijoux, cosmétiques et autres objets de décoration dont certains fabriqués localement. Des pièces « aux prix abordables », explique Margaux. Mais là n’est pas le plus important. La boutique de Margaux est en réalité un bel appartement style haussmannien, rénové à l’aide d’une architecte d’intérieur, Morgane Jacques. « On a vraiment imaginé le lieu ensemble pour que cela reflète l’esprit Moème », raconte la tenante. L’objectif est offrir un service personnalisé dans un cadre apaisant pour le client, tout en offrant des pièces que l’on trouve nulle part ailleurs. « Les gens qui viennent sont à l’aise. Ils ont l’impression d’être chez eux et c’est vraiment ce que je voulais », raconte Margaux.

Redynamiser le centre-ville à sa manière

À quelques centaines de mètres de là, rue Serpenoise, même credo pour Joanna Artese, mais dans un tout autre style. Elle a ouvert fin septembre un salon de coiffure, l’Alchimie. « Je cherchais à faire un concept à l’étage pour que les clients ne soient pas exposés avec la vitrine, quelque chose de plus intimiste », précise-t-elle. Si la visibilité est moindre, le loyer l’est aussi. Pour un appartement de 75m2, Joanna débourse 1 300 euros par mois, bien moins cher qu’un salon vitrine. « On est au centre ville et en même temps on n’a pas l’impression d’y être », constate Joanna. Conclusion : les commerces de proximité se réinventent. Ils ne sont pas encore morts, mais juste un peu plus dissimulés. 

Retrouvez toute l’actualité mosellane dans Moselle Info.

plus de contenus du même auteur

Nos derniers reportages