spot_img

Le Burundi en repérage en Moselle pour les Jeux olympiques

La délégation du Burundi, pays d’Afrique centrale, est en Moselle à Forbach et sur le site Academos pour préparer les Jeux olympiques. Ce n’est pas la première fois qu’une équipe étrangère se rend en Moselle. Cela s’explique notamment par la signature de la convention de labellisation « Terre de Jeux 2024« . Le représentant du Burundi, Salvator Bigirimana, évoque les raisons de cette arrivée sur le territoire mosellan.

En prévision des Jeux de Paris qui auront lieu fin juillet, la délégation olympique du Burundi a opté pour Forbach comme lieu de résidence lors des toutes dernières semaines précédant la compétition. Pour l’occasion, plus d’une trentaine de sportifs et personnels sont attendus du 8 au 21 juillet.

Les Burundais essayeront de décrocher une médaille en athlétisme, en judo, en boxe, au tennis et en natation. Ces athlètes effectueront leur dernière phase de préparation sur la piste du stade du Schlossberg, rénovée en 2017. De plus, ils pourront nager à la piscine olympique de Forbach, lieu qui avait accueilli la Bolivie.

Mais ce n’est pas tout, la tenue quotidienne du Burundi, celle utilisée sur le village olympique sera Mosellane.

Le Burundi à l’ambition de grandir

Le Burundi est, à l’échelle des Jeux Olympiques, une petite nation. Le Comité national olympique du Burundi n’est créé qu’en 1990, soit près d’un siècle après la création du Comité olympique Français (1894).

Dans son histoire, seuls 11 athlètes ont participé aux JO pour un bilan famélique. En effet, 2 médailles ont été décrochées : une d’argent par Francine Niyonsaba aux 800 mètres femmes à Rio de Janeiro en 2016, et surtout une en or en 1996 par Vénuste Niyongabo aux 5000 mètres hommes à Atlanta. Une performance sur le sol américain historique et inattendu pour une nation ravagée par les divisions ethniques et les conflits politiques, en pleine guerre civile.

L’ambition pour la nation africaine pour ces JO de Paris est simple : « faire plus que participer ». Mais le Secrétaire Générale du Comité Olympique du Burundi, Salvator Bigirimana a aussi insister sur le lien social que va créer cette compétition sportive.

Toute l’actualité du département à suivre sur Moselle TV.

Mattéo Philipp
Mattéo Philipp
Journaliste Reporter d'images

plus de contenus du même auteur

Nos derniers reportages