Metz commémore le 79e anniversaire de sa libération

Dimanche 19 novembre, la ville de Metz commémorait le 79e anniversaire de sa libération sur la place d’Armes. L’Histoire de la ville et des combats étaient au cœur des discours, mais l’actualité en Ukraine, en Palestine et la montée de l’antisémitisme étaient également dans les esprits.

Une libération entrée dans l’Histoire

Le 22 novembre 1944, la ville de Metz est libérée par les soldats américains de la 95e division d’infanterie, appuyés par des membres des FFI (Forces Françaises de l’Intérieur) et des soldats Français du 16e bataillon de chasseurs à pied. Une libération qui s’inscrit dans le récit de la bataille de Lorraine, qui dura du mois d’août au mois de novembre 1944 et dont la violente bataille intra-muros contre les soldats nazis a marqué les esprits.

Présents à cette cérémonie, des élus, des militaires, des scolaires mais aussi les membres de la jeune association Metz En Guerre, composée de passionnés d’Histoire qui souhaitent mettre en avant le passé militaire de la ville de Metz depuis 1870. Habillés en soldats Français du 16e bataillon de chasseurs à pied, leur présence montre aussi l’intérêt que portent de nombreux messins et mosellans à l’Histoire et à l’impact de la Seconde Guerre Mondiale sur le territoire.

Une annexion brutale

La deuxième annexion de la Moselle (1940-1944) est un chapitre douloureux de l’Histoire du département. La nazification est brutale, accompagnée par une répression violente et quotidienne contre tout ce qui incarne les valeurs de la France. Hitler, présent à Metz à Noël de l’année 1940, exige une nazification totale de la Moselle en dix ans seulement. Les arrestations et les drames sont nombreux. Quatre ans de douleur s’inscrivent dans l’Histoire mosellane comme en témoigne de nombreux sites historiques tels que le Fort de Metz-Queuleu, transformé en prison de torture Nazie. La libération, possible grâce à l’intervention des alliés, mais aussi à l’engagement de résistants et soldats français permet à la ville de redevenir Française et de panser ses plaies.

Découvrez la terrible Histoire du fort de Metz-Queuleu durant la Seconde Guerre Mondiale, avec un passage au Musée de la Moselle 1939-1945 à Hagondange:

Tim GIRARD
Tim GIRARD
Journaliste histoire et patrimoine. Présentateur de l'émission Passion Patrimoine.

plus de contenus du même auteur

Nos derniers reportages