Sarreguemines: Une journée justice morte

0
Ils étaient près de 300 à manifester leur mécontentement vis à vis de la réforme de la carte judiciaire à Sarreguemines.

En cause, la suppression de la cour d’appel de Metz et l’imputation d’une grande partie des compétences des tribunaux de grande instance de Thionville et de Sarreguemines.
Une mobilisation qui intervient quelques jours seulement après l’annonce de la Garde des Sceaux, Nicole Belloubet, de calquer la géographie des cours d’appel sur la carte des treize régions de France.
Une intervention qui a éveillé la colère des barreaux et les réticences de nombreux magistrats.

Toutes les explications avec Anne-Sophie Pierson.

Partager

À propos de l'auteur

Journaliste Reporter d'Images Son goût profond pour le sport en général et plus particulièrement pour le football l’ont poussé, en parallèle de ses études en cinéma et communication, à devenir correspondant pour Vosges Matin lors de ses études. Lorsque l’opportunité de réaliser un stage de fin d’études s’est présentée, c’est à Mirabelle TV qu’il a choisi de l’effectuer. Aujourd’hui, en plus des reportages courts qui sont son leitmotiv, il se consacre également aux formats un peu plus longs avec la série documentaire « A l’école du Graoully » qui explore le milieu du football au centre de formation du FC Metz.

Les commentaires sont fermés.