Le FC Metz relégué en Ligue 2

Le FC Metz est relégué en Ligue 2 après son match nul 2-2 contre l’AS Saint-Étienne. Après une double confrontation où planait l’angoisse de descendre en Ligue 2, les Grenats n’ont pas su renverser les Verts ! Suivez l’après-match en direct sur Moselle TV.

À l’inverse de son match de barrage aller, le FC Metz a mis tout de suite l’intensité dans les duels. Celle que l’on recherche lorsque l’on joue un match de barrage retour synonyme de survie. Parfois même au-delà de la limite… En effet, dès la 5ème minute de jeu, et après intervention de la VAR, Papa Amadou Diallo reçoit un carton rouge pour une semelle sur la cuisse de Dennis Appiah.

Un fait de match certain, n’empêchant pas les messins de continuer sur leurs bonnes intentions en conservant la possession du ballon. Un début de match parfois haché, mais rythmé par une reprise de volée de Mikautadze sur corner ou des tentatives lointaines de Jallow ou encore N’Doram.

Côté tribune, l’engagement était tout aussi présent. Un soutien dès l’échauffement, dès le début du match, ou encore après le carton rouge de Diallo. Une énorme bronca dès que les stéphanois touchent le ballon ou lorsque les verts jouent des duels parfois litigieux.

Et à la 16ème de jeu, Camara surgit ! Après un super travail du sénégalais au milieu du terrain pour conserver le ballon puis décaler Koffi Kouao, titulaire surprise, ce dernier centre à ras de terre dans la surface de réparation. Personne pour reprendre sauf Mathieu Udol, réalisant à son tour un centre à ras de terre en une touche, pour trouver le numéro 18, Camara, concluant l’action du pied gauche.

Et 5 minutes plus tard, le roi Mikautadze est à l’œuvre. Du côté gauche du terrain, le géorgien est parti en soliste jusque dans la surface des verts avant de se faire déséquilibrer par derrière par Cardona. Jérôme Brisard, arbitre de la rencontre, siffle le pénalty, conclu par Mikautadze sur le poteau droit de Larsonneur.

Deux minutes plus tard, Mathieu Udol a failli nous marquer le but de l’année par une frappe intérieure du gauche en dehors de la surface, frôlant l’équerre gauche de Larsonneur. Cependant, à la 35ème minute, Pétrot marque sur corner pour Saint-Étienne. Les verts copient Ismaël Traoré buteur lui aussi sur corner jeudi dernier. À ce stade du match, les deux équipes sont amenées à jouer les prolongations.

Les messins ont refait leur retard et rentrent à la mi-temps sur une égalité parfaite

Au retour des vestiaires, les verts ont une nouvelle fois failli marquer sur corner par le biais de Cafaro. Trois minutes plus tard, c’est Udol qui tir dans les tribunes, alors qu’il était seul au point de penalty. Le début de seconde période est à l’avantage des verts en termes de possession, et les messins privilégient les contre-attaques.

Et à la 63ème minute de jeu, les stéphanois croient égaliser par Yvann Maçon. Ce dernier s’appuie sur Sissoko au début de l’action, qui fonce les deux genoux en avant sur Alexandre Oukidja. Ensuite, Maçon pousse le ballon dans les buts vides, mais, une nouvelle fois, la VAR intervient et refuse logiquement le but.

L’ambiance est pesante, sur le terrain comme dans les tribunes. Certains projectiles sont jetés, mais le match continu. Les nombreuses fautes du début de la rencontre sont de nouveaux présentes. Les verts ont la possession du ballon, certains changements sont effectués comme l’entrée de Atta à la mi-temps, Van Den Kerkhof et Candé à la 70ème minute.

Les tentatives se multiplient des deux côtés. Van Den Kerkhof tente une volée du droit à la suite d’un centre d’Atta. Mais cette frappe est contrée par le dos d’un stéphanois. Côté Saint-Étienne, l’équipe de ligue 2 oblige Oukidja à s’employer, notamment sur une frappe au petit filet.

Le temps additionnel est de 7 minutes, et la fin de match est angoissante. Les verts font des tirs dévissés, et les grenats, eux tentent des courses en contre, comme Van Den Kerkhof sur son côté droit. Mais il n’en est rien, les deux vont devoir se départager en prolongations.

Direction les prolongations

L’AS Saint-Étienne prend le jeu à son compte, mais c’est l’ailier Van Den Kerkhof qui a failli honorer la légende algérienne Rabah madjer par son geste mythique à la 97ème minute de jeu, arrêté par une manchette de Larsonneur. Peu d’actions sont à se mettre sous la dent mais l’algérien Van Den Kerkhof fait une entrée en jeu remarquable. Il sert dans les bonnes conditions Arthur Atta juste devant le but stéphanois, mais il ne réussit pas à conclure ou encore un run de l’ancien Bastiais pour une frappe pas assez croisée.

L’ascenseur émotionnel…

Les efforts messins n’auront pas payé… Les verts arrachent l’égalisation à la 117ème minute de jeu par le biais d’Ibrahim Wadji. Ce dernier marque son premier but de la saison, et sûrement le plus important… Appiah truve Mbuku qui donne à Wadji le but de la montée…

Tout ça pour ça… Dans un stade Saint-Symphorien gonflé à bloc, l’entre des grenats a rarement vibré cette saison, mais ce soir, il s’est produit quelque chose de grand, il a failli se produire quelque chose de grand…

Il y a 1 an jour pour jour, le FC Metz montait en Ligue 1 par une victoire à domicile 3-2 contre le SC Bastia et grâce notamment à l’ouverture du score de Cheikh Tidiane Sabaly et un doublé de Youssef Maziz. Aujourd’hui, les messins nous ont offert un match de guerriers mais ce n’était pas suffisant…

Il y a 1 an jour pour jour, 26 661 supporters grenat envahissaient la pelouse de Saint-Symphorien. Aujourd’hui, ils sont plus de 28 357 a nous avoir fait vibrer en tribunes.

Il y a 1 an jour pour jour, Georges Mikautadze était élu meilleur jour de Ligue 2 et meilleur buteur du championnat. Aujourd’hui, le géorgien devrait disputer l’Euro avec la Géorgie et son avenir reste incertain du côté de la Moselle mais il aura clairement apporté l’espoir d’un maintien au FC Metz.

Le FC Metz conclu donc sa saison 2023/2024 à la 16eme place, en tant que barragiste relégué en ligue 2. Depuis la saison 2013/2014, le FC Metz c’est 4 saisons en ligue 2 et 7 en Ligue 1.

Le FC Metz tentera de remonter directement en ligue 1. Les grenats sont les spécialistes avec 5 promotions la saison suivant une relégation en Ligue 2. Le club à La Croix de lorraine est le leader dans cette statistique sous la poule unique en ligue 2 (3e, 2002/2003 – champion, 2006/2007 – 3e, 2015/2016 – champion 2018/2019 – 2e, 2022/2023)

Mattéo Philipp
Mattéo Philipp
Journaliste Reporter d'images

plus de contenus du même auteur

Nos derniers reportages