Kévin N’Doram : « je ne suis pas encore revenu à mon meilleur niveau »

Après la victoire du FC Metz face à Saint Etienne et avant le déplacement au Paris FC en Ligue 2, Kévin N’Doram s’est confié sur la situation des grenats, sa forme du moment et sa vision du jeu mosellan. Plus d’analyses et de débats autour du FC Metz dans le Graoully Mag.

Qu’as-tu ressenti quand tu as marqué ton premier but ?
C’était un moment fort. Ça fait plaisir de marquer mon premier but ici, ça fait du bien pour la confiance et pour la suite. Je pense que ce qui est important à retenir c’est que je suis allé au bout de l’action. Je suis parti d’assez loin et à l’arrivée j’ai pu être récompense.

Cette victoire peut-elle servir de déclic pour la suite ?
Je l’espère ! On a eu plusieurs opportunités de déclic depuis le début de saison mais on a pas su le faire. Tout était réuni pour avec cette « grosse affiche », la victoire à la clé. Celle de Raon nous a fait beaucoup de bien même si c’était à un niveau moins élevé, ça fait toujours du bien pour la confiance. Il faut continuer jusqu’à la trève.

Comment expliques-tu le trou d’air en Septembre et Octobre ?
Je n’ai pas vraiment de raisons, hormis de l’inefficacité offensive et défensive. On a proposé le même contenu qu’en début de saison quand on était bien. Mais on prenait trop de buts sans en mettre et dans le football on peut dire ce qu’on veut tant qu’il n’y a pas la finalité ça ne mène à rien.

Penses-tu que le match contre Guingamp a cassé votre dynamique ?
Je pense que dans la tête ça nous a mis un gros coup. C’était un match important. Et puis on était frustrés parce qu’à 11 contre 11 on était bien dans le match et on pouvait faire quelque chose. Ensuite les cartons et les absences qui en ont découlé ne nous ont pas aidé.

L’important pour toi était-il d’enchainer les matchs après ces deux saisons difficiles ?
Je pense que la chose la plus importante c’est d’enchaîner. Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas senti bien comme ça, léger physiquement. Pouvoir passer au dessus des pépins physiques c’est important. Enchainer et prendre du plaisir c’est important.

Pensais-tu rester cet été ?
Pour être honnête ce n’était pas forcément prévu, l’important pour moi était de pouvoir jouer. J’ai pris la décision de rester pour pouvoir enchaîner. Si c’était pour partir ailleurs, ne pas me sentir à l’aise et heureux ce n’était pas la peine.

Cette décision de rester en Ligue 2 était-elle facile à prendre ?
Comme dans la vie, le plus dur est d’encaisser les choses. Sans mentir ça m’a mis un petit coup, mais tout joueur passe par des moments comme ça. L’important est de faire remonter le club.

Estimes-tu que tu es revenu à ton meilleur niveau ?
Pas encore. Je sais de quoi je suis capable et je me pose toujours des limites. Je suis en chemin pour y arriver et j’essaie de progresser tout simplement.

Le nouveau système à deux milieux défensifs te convient-il ?
Oui, clairement. Tactiquement ça nous fait progresser et ça me pousse à aller vers l’avant et participer à l’arrivée des actions. C’est totalement autre chose mais on est toujours en formation et c’est important de toucher à d’autres niveaux tactiques.

N’est-il pas difficile d’évoluer avec Habib Maïga, dont le profil est similaire ?
Non, je ne pense pas. Ça fait un bon moment qu’on joue ensemble, on a les mêmes vocations offensives et défensives et on se pousse à aller de l’avant tous les deux, à finir les actions, à tirer. On est pas de grands buteurs mais on se pousse à le faire et c’est important.

La victoire est-elle obligatoire contre le Paris FC ?
Clairement. On s’était fixés des objectifs qu’on ne pourra pas atteindre à la trêve mais pour la fin de saison on doit se rapprocher le plus possible du haut de tableau et il faut qu’on continue ce qu’on a entamé face à Saint Etienne.

Parlez-vous toujours de montée dans le vestiaire ?
Non, pas du tout. À l’heure actuelle se serait se mentir, il ne faut pas se mentir à soi même. Mais dans le football tout est possible et il y a encore beaucoup de matchs, on peut remonter assez vite.

Quel est ton avis sur la liste des 25 de Didier Deschamps ? Tu connais sûrement Tchouameni et Fofana ?
Je pense que c’est important d’avoir des joueurs à vocation offensive et défensive en équipe de France, ce milieu là c’est un plaisir de les voir jouer et tout le mérite leur revient.

Penses-tu que cette équipe de France peut décrocher une troisième étoile ?
À chaque compétition, l’équipe de France n’a rien à envier à personne sur le papier. Il y a de grands noms à tous les niveaux. Il faudra suivre la forme des joueurs et le déroulement de la compétition.

Propos recueillis par Arnaud Demmerlé et Baptiste Devaux.

Matthieu Henkinet
Matthieu Henkinethttps://www.moselle.tv
Chargé de communication de Moselle TV Présentateur de l'émission Moselle Sport et chroniqueur dans l'émission Dragonnes Mag.

plus de contenus du même auteur

Nos derniers reportages