EHPAD : le personnel soignant tire la sonnette d’alarme

0
Depuis de nombreuses années, les personnels des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail, de l’accompagnement des résidents et la « maltraitance institutionnelle » qui en découle.

Au bord de l’asphyxie, les personnels des EHPAD ont lancé un mouvement national inédit car ils ne sont tout simplement plus en mesure d’assurer la sécurité et la dignité de leurs patients.
La France, qui compte actuellement 730 000 personnes âgées dans ce type d’établissements et l’un des plus mauvais élèves d’Europe avec un ratio de O,57 soignant pour un résident en moyenne. Alors que dans les pays nordiques il est d’un soignant pour un résident.

Un manque de moyens qui conduit les agents à accomplir les tâches quotidiennes à la chaîne, à être rappelés pendant leurs congés ou encore à rompre le dialogue avec nos ainés faute de temps.

Nous avons des résidents qui restent couchés 3 à 4 jours par semaine, ce qui est inadmissible » Christine Sophocle, aide soignante depuis 20 ans.

A la maison de retraite Sainte-Catherine de Verdun, ils étaient une cinquantaine à se mobiliser ce matin. Parce qu’elles aiment leur métier et les personnes dont elles ont la charge, Christiane Sophocle (secrétaire CGT de Verdun – Saint-Mihiel) et Sabine Pracht (Secrétaire adjointe du syndicat FO), aides soignantes témoignent de ces conditions indignes.

Pour faire face à la grogne, la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn a évoqué 100 millions d’euros supplémentaires prévus par le budget de la sécurité sociale tout en promettant 50 millions d’euros pour les établissements les plus en difficulté.
Pas sur que cela soit suffisant tant les enjeux d’avenir posés par le vieillissement de la population se posent.

Partager

À propos de l'auteur

Journaliste Reporter d'Images Son goût profond pour le sport en général et plus particulièrement pour le football l’ont poussé, en parallèle de ses études en cinéma et communication, à devenir correspondant pour Vosges Matin lors de ses études. Lorsque l’opportunité de réaliser un stage de fin d’études s’est présentée, c’est à Mirabelle TV qu’il a choisi de l’effectuer. Aujourd’hui, en plus des reportages courts qui sont son leitmotiv, il se consacre également aux formats un peu plus longs avec la série documentaire « A l’école du Graoully » qui explore le milieu du football au centre de formation du FC Metz.

Les commentaires sont fermés.