Scolarité : que retenir pour cette rentrée 2023 ?

À quelques jours de la rentrée scolaire, le recteur de l’Académie Nancy-Metz Richard Laganier, a évoqué les nouveautés de la rentrée 2023.

Une rentrée 2023 mieux rémunérée ?

C’est le cheval de bataille des syndicats depuis plusieurs années : la revalorisation des métiers de l’enseignement et une meilleure rémunération. Pour cette rentrée 2023, Richard Laganier, recteur de l’Académie Nancy-Metz assure que les professeurs et autres personnels de l’éducation recevront, dès septembre, une augmentation sur leurs salaires : a minima 125€ nets par mois sans conditions et jusqu’à plus de 250€ nets par mois en cas de missions complémentaires dans le cadre du Pacte enseignant :

  • remplacement courte ou longue durée
  • soutien aux élèves en grande fragilité
  • encadrement du dispositif « Découverte des métiers » de la 5e à la 3e
  • implication dans des projets d’innovation pédagogiques

Ces dernières sont proposées sur la base du volontariat et rémunérées à hauteur de 1131€ nets par an et par mission (soit 18 à 24h travaillées en plus). Par ailleurs, ces rémunérations supplémentaires seront défiscalisées et désocialisées. Au total, l’enveloppe s’élève à plus d’1 milliards d’euros en France pour payer ces heures supplémentaires.

Des changements qui n’ont pas convaincu les syndicats.

Les savoirs fondamentaux, la priorité !

Autre priorité de l’Éducation Nationale : assurer une transmission des connaissances dans les matières principales déjà en maternelle. Pour cela, la scolarisation en toute petite section sera généralisée, soit dès l’âge de deux ans. Le nombre d’élèves par classe sera quant à lui plafonné à 24 et ce, dans 100% des classes de grande section, CP et CE1.

Le renforcement des savoirs fondamentaux (mathématiques et français) seront de nouveau mis en avant dès l’école élémentaire pour lutter contre le décrochage scolaire et l’accentuation des lacunes.

De la 5e à la 3e, le dispositif Découverte des métiers sera généralisé pour permettre aux collégiens de mettre un pied dans l’entreprise et créer une vraie culture de l’orientation pour la poursuite des études.

Bâtir une école de droits et de devoirs

Parmi les annonces du nouveau ministre de l’Éducation Nationale, Gabriel Attal : l’interdiction de porter l’abaya, vêtement traditionnel des femmes dans les pays arabes. Une question de laïcité soulevée par Richard Laganier également. « Sur l’Académie, 188 faits ont été déclarés pour atteinte à la laïcité et valeurs de la République cette année« . L’enjeu est donc de bâtir une école protectrice et émancipatrice.

Le harcèlement en milieu scolaire est de nouveau une priorité. « C’est un sujet sensible et très présent. Nous devons impérativement nous mobiliser collectivement dans les établissements. 100% de nos écoles, collèges et lycées doivent être inscrits dans le programme pHARe » annonce le recteur. Un dispositif qui permet, entre autres, la mise en place d’élèves ambassadeurs pour faire le lien entre les professeurs et les harcelés, mais surtout l’éloignement du/des harceleur(s).

Des lycées professionnels plus visibles et attractifs

Les projets ne datent pas d’aujourd’hui mais quelques nouveautés sont à souligner au coeur des lycées professionnels. Par exemple, les élèves pourront être dotés d’une gratification pendant leurs périodes de stage et ils pourront choisir des ateliers optionnels parmi une plus grande sélection. « Nous sommes également en train d’installer dans chaque établissement, un bureau des entreprises pour favoriser l’insertion professionnelle et le lien école-entreprise grâce à des intervenants extérieurs » énonce Richard Laganier.

Retrouvez l’ensemble des nouveautés pour la rentrée 2023 ici !

Les chiffres clés

  • 927 785 élèves étudient au coeur de la région académique du Grand Est (488 790 élèves du 1er degré / 438 995 élèves du 2nd degré).
  • 382 592 écoliers, collégiens et lycées (publics et privés) étudient au sein de l’Acédémie Nancy-Metz.
  • En moyenne, un lycéen professionnel coûte 13 220 € par an.
  • Dans le 1er degré, une baisse d’1,9% des effectifs est prévue dans l’Académie Nancy-Metz ainsi que de 0,4% pour le 2d degré.
  • L’Académie Nancy-Metz possède un taux d’encadrement de 6,09 professeurs pour 100 élèves. C’est mieux que le taux national qui s’élève à 5,93.

Retrouvez toute l’actualité du territoire dans Moselle Info.

Uranie Tosic
Uranie Tosichttp://www.moselle.tv/
Rédactrice en chef adjointe de Moselle TV. Présentatrice de Moselle Info.

plus de contenus du même auteur

Nos derniers reportages