Déconfinement : la Moselle se prépare à l’étape 2

0
Didier Martin, le Préfet de la Moselle a détaillé à la presse le déroulement de la phase 2 du déconfinement en Moselle avec une bonne nouvelle : la réouverture des parcs et jardins dès ce week-end et des dérogations pour des abords de lacs et d’étangs. Pour le reste des mesures d’assouplissement et notamment la limitation de déplacement au delà des 100 kilomètres, il faudra attendre le 2 juin.

On écoute le préfet de la Moselle, au micro de Gaële Thisse

Parmi les interdictions persistantes : les rassemblements de plus de 10 personnes dans l’espace public et le préfet appelle à une grande vigilance dans le cercle privé. Les cinémas, les discothèques et les stades pour la pratique de sports collectifs ne réouvriront pas avant le 21 juin. 

Le week-end Pentecôte sera aussi marqué par un renforcement des contrôles de police et de gendarmerie sur les routes. Malgré le confinement, le nombre de décès sur les routes de Moselle a augmenté par rapport l’année dernière à la même époque.

Olivier Cottet, directeur académique de la Moselle, a lui détaillé le processus de réouverture des collèges et des lycées. Des distributions de masques seront garanties pour tous les élèves jusqu’à la fin de l’année. Le protocole sanitaire sera appliqué, à l’instar de ce qui se fait déjà dans les écoles primaires. 

Le directeur académique se félicite aussi qu’à ce jour 85% des écoles primaires de la Moselle ont d’ores et déjà annoncé ouvrir leurs portes le 2 juin, contre 25 % le 11 mai dernier. Malgré le protocole sanitaire, « il est dans l’intérêt de l’apprentissage des élèves de retourner à l’école. Je ne peux que privilégier une école en présentiel ».

Partager

À propos de l'auteur

Journaliste Reporter d'Images Après des études d’histoire et d’ethnologie, Gaële se forme à la vidéo. Un diplôme (DESS) en réalisation de documentaires et des stages dans différentes structures (Boite de prod’ pour Arte, Opéra du Rhin, télévision de Strasbourg...) la mènent à la pratique du journalisme. Elle fait ses débuts en 2007 à TV3V, une télévision locale alsacienne, avant de rejoindre Mirabelle TV et sa région natale à la création de la chaîne en 2010. Journaliste reporter d’images, elle s’intéresse à tous les sujets qui font la vie du territoire : initiatives, économie, environnement, solidarité, culture...

Les commentaires sont fermés.